• * Comme des siamoises.

    Sœurs siamoises d'un malheur inexplicable

    Parce qu'elles s'accrochent à un rêve irréalisable.

    Le courage commence à manquer, et le rêve se ternit

    Parce qu'à trop attendre, on ne veut plus de cette vie

    Alors sœurs siamoises pour la vie,

    Que reste-t-il de leurs envies ?

    Des morceaux brisés de leur amour

    Qui les torturent jours après jours.

    A quoi bon s'émerveiller de leur beauté

    S'ils nous fuient de leur coté

    Tout pourrait être si facile, ensemble

    Mais ils s'entêtent à nous fuir il me semble

    Nous voilà sœurs siamoises dans l'attente

    L'une d'entre elle essaye d'oublier, agonisante

    L'autre s'accroche, pleure encore.

    Aujourd'hui plus d'un an a passé

    Que reste-t-il  alors ?

    A par des souvenirs près à nous faire crever.


  • Commentaires

    1
    obédie
    Jeudi 15 Juin 2006 à 12:58
    toa et moa Twins koa
    La même douleur dans nos coeurs, la même peine dans veines, la même mélancolie dans nos vies...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :