• * Les princesses de contes de fées ne sont que des poupées à qui on a offert un rêve en carton.

      

    Princesse oublie, princesse souris, offre à sa cours le plus radieux des visage


    Mais quand retournant dans sa tour princesse se retrouve seule,


    Le silence pesant laisse sur son visage les larmes faire des ravages


    Princesse entourée mais que d'hypocrites qui la veulent sous son linceul


    Princesse ne connaît de vrai que l'amour des charognes, des corbeaux


    Dans ses atours princiers princesse toujours charmante


    Jusqu'à sa fuite, vaine tentative pour éviter le tombeau


    Princesse persécutée, princesse folle, princesse confiante


    Qui a cru aux sentiments avant de tomber.

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :